Les pérégrinations de Guy Bernède, acteur et témoin de la coopération télévisuelle post-indépendances

De l’Ocora Télévision à FR3 Dom-Tom (1962-1975)

Auteurs

  • Flora Losch Centre Alexandre-Koyré, EHESS (France)

DOI :

https://doi.org/10.51185/journals/rhca.2021.e294

Mots-clés :

Congo, Inter-TV, Guy Bernède, Ocora Télévision, satellite, Sénégal

Résumé

À la fin des années 1950, le développement de la télévision s’est accéléré alors que la France démantelait son empire et que les États africains membres de la Communauté française s’apprêtaient à accéder à la souveraineté internationale. Du fait de cette contingence historique, les nouvelles télévisions nationales d’Afrique francophone et l’audiovisuel extérieur français ont été entremêlés et impactés ensemble au lendemain des indépendances, en relation à l’ordre géopolitique plus large de la Guerre froide. Cet article propose de suivre Guy Bernède, acteur et témoin de la coopération télévisuelle bilatérale post-indépendances, depuis la création de l’Ocora Télévision en 1962 jusqu’à la création de FR3 Dom-Tom en 1975. Cet itinéraire témoigne des recompositions de la coopération télévisuelle dans le temps, ainsi que des circulations multiples entre la France et l’Afrique à cette période dans le domaine audiovisuel.

Biographie de l'auteur

Flora Losch, Centre Alexandre-Koyré, EHESS (France)

Flora Losch est doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales, au Centre Alexandre-Koyré de recherche en histoire des sciences et des techniques. Sa recherche porte sur la préservation des archives des radio-télévisions nationales dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa), en particulier au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

Références

BAT Jean-Pierre (2012), Le Syndrome Foccart. La politique française en Afrique, de 1959 à nos jours, Paris, Gallimard.

BEKOMBO Manga (1966), « Brazzaville à l’heure de la télévision congolaise », Revue française de sociologie, 7(2), pp. 188-200.

BOURDON Jérôme (2014 [1990]), Histoire de la télévision sous de Gaulle, Paris, Presses des Mines.

COLIN Roland, PERROT Thomas et SMITH Étienne (2010), « “Alors, tu ne m’embrasses plus Léopold ?” Mamadou Dia et Léopold S. Senghor », Afrique contemporaine, 233, pp. 111-132.

DAMOME Étienne L. (2012), « Vers un réseau Outre-mer », in M. KALTENECKER et K. LE BAIL (dir.), Pierre Schaeffer. Les constructions impatientes, Paris, CNRS, pp. 164-177.

DIMIER Véronique (2014), The Invention of a European Development Aid Bureaucracy. Recycling Empire, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

DINDANE Ousmane (2016), De l’arrière du décor. Une odyssée au cœur de la Télévision ivoirienne, Abidjan, L’Encre Bleue.

DIOH Tidiane (2009), Histoire de la télévision en Afrique noire francophone, des origines à nos jours, Paris, Karthala.

GOERG Odile et RAISON-JOURDE Françoise (dir.) (2012), « Les coopérants français en Afrique : portrait de groupe (années 1950-1990) », Cahiers Afrique, 28.

GOERG Odile et DE SUREMAIN Marie-Albane (dir.) (2014), « Coopérants et coopération en Afrique : circulations d’acteurs et recompositions culturelles (des années 1950 à nos jours) », Outre-Mers. Revue d’histoire, 384-385.

GRANDMOUGIN Jean (1967), Lettre ouverte au Ministre de l’Information, Paris, Albin Michel.

KIRIAKOU Héloïse (2019), « Ébranler la gérontocratie au pouvoir : quand les cadets font la révolution au Congo-Brazzaville », in Y. DENECHERE (dir.), Enjeux postcoloniaux de l’enfance et de la jeunesse. Espace francophone (1945-1980), Bruxelles, Peter Lang, pp. 192-202.

LAUZANNE Bernard (1992), « L’affaire Grandmougin : comment fut contraint au silence “l’homme le plus écouté de France” », Cahiers d’histoire de la radiodiffusion, 35, pp. 54-60bis.

LOSCH Flora (2020), « Preserving Public Broadcasting Archives in the Digital Era: Circulatory Stories and Technologies, the Digital Turn, and the Return of the Past in West Africa », History in Africa, 47, pp. 219-241.

MBEMBE Achille (2006), « La colonie : son petit secret et sa part maudite », Politique africaine, 102, pp. 101-127.

PERALDI Michel (dir.) (2016), « Mobilités et migrations européennes en (post) colonies », Cahiers d’études africaines, 221-222.

NICOLAS Claire (2019), « De l’histoire comparée à la démarche multi-située : sur les traces des cadres sportifs africains », Espaces et Sociétés, 178, pp. 55-72.

QUASHIE Hélène (2016), « Débuter sa carrière professionnelle en Afrique. L’idéal d’insertion sociale des volontaires français à Dakar et Antananarivo (Sénégal, Madagascar) », Cahiers d’études africaines, 221-222, pp. 53-80.

SCHAEFFER Pierre (1978), Les Antennes de Jéricho, Paris, Stock.

TIQUET Romain (2013), « Un policier français dans l’Empire. Pierre Lefuel, dernier directeur de la Sûreté voltaïque (1959-1960) et pionnier du Service de coopération technique internationale de police (SCTIP) », Histoire, économie & société, 4, pp. 49-58.

TUDESQ André-Jean (1992), L’Afrique noire et ses télévisions, Paris, Ina/Anthropos.

VEYNE Paul (1971), Comment on écrit l’histoire, Paris, Seuil.

Téléchargements

Publié le

07-01-2021

Comment citer

Losch, Flora. 2021. « Les pérégrinations De Guy Bernède, Acteur Et témoin De La coopération télévisuelle Post-indépendances: De l’Ocora Télévision à FR3 Dom-Tom (1962-1975) ». Revue d’histoire Contemporaine De l’Afrique, nᵒ 1 (janvier):143-66. https://doi.org/10.51185/journals/rhca.2021.e294.