Les armes miraculeuses

En mémoire de Sarah Maldoror

Auteurs

  • Alice Leroy LISAA/Université Gustave Eiffel (France)
  • Raquel Schefer CEC/Université de Lisbonne (Portugal)

DOI :

https://doi.org/10.51185/journals/rhca.2021.e296

Mots-clés :

cinéma, décolonisations, Sarah Maldoror, libération africaine

Résumé

Née en 1928, Sarah Maldoror s’était donné un nom à la mesure de ses engagements artistiques et politiques. Auprès de ses amis de Présence Africaine ou des militants du Front de Libération Nationale de l’Algérie (FLN) et du Parti Africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC), elle accompagnait les mouvements de décolonisation et les luttes de libération africaine. Réalisatrice de près de quarante films de tous formats, elle reste pourtant méconnue. Elle s’est éteinte le 13 avril 2020 des suites de la Covid-19.

Notice biographique

Alice Leroy, LISAA/Université Gustave Eiffel (France)

Alice Leroy est maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’Université Gustave Eiffel. Elle est membre de la rédaction des Cahiers du cinéma et de la revue Panthère Première. Elle dirige, avec Antonio Somaïni, la collection « Images, Médiums » aux éditions Mimesis.

Raquel Schefer, CEC/Université de Lisbonne (Portugal)

Raquel Schefer est chercheuse, cinéaste, programmatrice et chargée de cours à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Docteur en Études cinématographiques et audiovisuelles de Paris 3, elle mène actuellement une recherche post-doctorale en Arts à l’Université de Lisbonne, à la Nouvelle Université de Lisbonne et à l’Université du Western Cape. Elle est coéditrice de la revue La Furia Umana.

Références

BAKHTINE Mikhaïl (1970), L’œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance, Paris, Gallimard, 1970.

CABRAL Amílcar (1980), Unité et lutte, Paris, Maspero.

CESAIRE Aimé (1956), Et les chiens se taisaient, Paris, Présence africaine.

CESAIRE Aimé (2000 [1947]), Cahier d’un retour au pays natal, Paris, Présence africaine.

DERRIDA Jacques (1995), Mal d’archive, Paris, Galilée.

EINSTEIN Carl (2003 [1934]), Georges Braque, Bruxelles, Éditions La Part de l’Œil, 2003 (1934).

GARCÍA ESPINOSA Julio (1979), « For an Imperfect Cinema », Jump Cut, 20, pp. 24-26.

JAMESON Fredric (1991), Postmodernism, or, The Cultural Logic of Late Capitalism, Durham, Duke University Press.

LEFEBVRE Henri (1970), La Révolution urbaine, Paris, Gallimard.

MOURA Roberto (2002), « Le renouveau du dialogue cinématographique France-Brésil, et la contre représentation de la société brésilienne sous les gouvernements militaires dans le “cinéma invisible” des années 1969-90 », Histoire et sociétés de l’Amérique Latine, 2002, 14, pp. 11-32.

ORENSTEIN Claudia (1999), Festive Revolutions: The Politics of Popular Theater and the San Francisco Mime Troupe, Jackson, University of Mississippi.

PINTO de Andrade Mário (1975), Antologia Temática de Poesia Africana. Cabo Verde, São Tomé e Príncipe, Guiné, Angola, Moçambique. I - Na Noite Grávida de Punhais, Lisbonne, Sá da Costa.

STAM Robert, PORTON Richard et GOLDSMITH Leo (2015). Keywords in Subversive Film/Media Aesthetics, Malden et Oxford, John Wiley & Sons.

Téléchargements

Publié le

07-01-2021

Comment citer

Leroy, Alice, et Raquel Schefer. 2021. « Les Armes Miraculeuses : En mémoire De Sarah Maldoror ». Revue d’histoire Contemporaine De l’Afrique, nᵒ 1 (janvier):167-77. https://doi.org/10.51185/journals/rhca.2021.e296.