Si vous désirez proposer un article, une recension ou un dossier à Connexe, il est nécessaire de vous enregistrer auprès de la revue avant de soumettre une proposition. Si cela est déjà fait, connectez-vous, la soumission se fera en cinq étapes

Pour être pris en considération, les manuscrits doivent obligatoirement respecter les exigences préalables suivantes :

  • Les textes, en format Word, Libre Office ou Open Office (pas de PDF), doivent être soumis sur la plateforme en ligne. En plus de l'article, l'auteur·e fournira, en anglais et en français, le titre de l’article, environ 5 mots-clés et un bref résumé d’environ 250 mots.
  • Longueur : le manuscrit ne doit pas dépasser 50 000 signes pour les articles et 10 000 signes pour les recensions (notes et espaces compris). Les textes qui s’éloignent significativement de cette norme ne seront pas pris en considération. Merci d’indiquer la longueur du texte sur le manuscrit.
  • Anonymat : comme le manuscrit est envoyé à des expert·es extérieur·es sous une forme anonyme, le texte ne doit comprendre aucune information dévoilant l’identité de l’auteur·e. Cela comporte également la mention de votre institution de rattachement, les références à vos propres travaux (par exemple dans « cf. mon article... »), etc.
  • Originalité : les manuscrits proposés ne doivent avoir été ni soumis ni publiés ailleurs, dans aucune langue et sous aucune forme que ce soit, pas même électronique.

Calendrier

Une fois le manuscrit soumis, le comité éditorial prend environ 2 semaines pour décider si l’article peut être soumis à expertise. Le cas échéant, l’auteur·e est informé·e, l’article anonymisé et envoyé à deux expert·es, qui ont 1 à 2 mois pour rendre leur avis. Dans leurs conclusions, les expert·es indiquent si l’article est selon eux/elles: 1) publiable en l’état, 2) publiable avec demande de modifications mineures 3) publiable sous condition de modifications majeures, 4) rejeté.

En cas d’avis contradictoire, une 3e expertise est demandée.

En fonction des conclusions des expert·es, l’auteur·e a jusqu’à 1 mois pour reprendre son article et appliquer les normes rédactionnelles de la revue (cf. ci-après). La deuxième version est envoyée aux expert·es, qui s’assurent que leurs remarques ont été suffisamment prises en compte.

Après un dernier travail d’édition et de vérification par le comité éditorial, l’auteur·e reçoit les épreuves de son article. Seules de menues corrections peuvent alors être apportées dans un délai de 7-10 jours.

Au total, la procédure prend 6 à 9 mois.

Chaque soumission est évaluée individuellement pour ses propres mérites et doit donc répondre aux exigences préalables mentionnées plus haut et respecter les normes rédactionnelles et éditoriales ci-dessous.

Normes rédactionnelles (fiche de style)

Format : police Times New Roman, taille de caractères 12, interligne 1,5, texte justifié.

Titres et sous-titres numérotés : 1, 1.1, 1.2, 1.2.1, etc.

Pas de soulignement, ni de gras, ni de mots entiers en majuscules.

Retrait de début de paragraphe, sauf directement après le titre et les sous-titres.

Les citations longues forment un § séparé, en retrait, interligne simple, caractère 10, sans guillemets. Les coupes dans la citations sont marquées […]

Notes de bas de page sont en taille de caractères 10, elles sont réservées aux développements argumentatifs ou aux renvois à du matériau d’archive.

Images et tableaux ne sont pas insérés dans le corps du texte mais envoyés via la plateforme en ligne, accompagnés d’un document séparé comprenant la numérotation, les légendes et les crédits pour chaque image. L’emplacement des images dans le corps du texte est indiqué (tab. 1 ; fig. 3).

Si les images reproduites ne sont pas libres de droits, l’auteur-e s’assure d’obtenir les permissions nécessaires à leur publication. Cela peut prendre jusqu’à un an, c’est pourquoi il est vivement conseillé de s’en occuper le plus tôt possible, idéalement avant la soumission de l’article.

Traduction et translittération

La transcription usuelle française est utilisée dans le corps du texte (par ex. : Pouchkine, Dostoïevski):

Toutes les citations en langue étrangère doivent être traduites. Dans le corps du texte et dans les notes de bas de page, veuillez traduire les mots et les titres des ouvrages/archives suivis de la version originale entre crochets.

Par exemple :

- Crime et Châtiment [Преступление и наказание] 

- Ministère de l’Intérieur [Министерство внутренних дел] 

Les références bibliographiques sont données en langue originale dans le corps du texte (forme courte « author-date ») comme dans la bibliographie (cf. les exemples ci-dessous). Autrement dit, les références en russe apparaissent en cyrillique. 

Normes éditoriales

Nos normes éditoriales se fondent sur le Chicago Manual of Style, 16th edition (French). Cf. la version en ligne : https://www.chicagomanualofstyle.org/tools_citationguide.html

Les renvois bibliographiques sont introduits directement dans le texte, entre parenthèses, et indiquent le nom de l’auteur et la date de parution de l’ouvrage ou de l’article référencé, suivis des numéros de pages précises.

David Bourliouk estimait que Vladimir Maïakovski se révélait particulièrement original et novateur dans la manière de représenter « le poète amoureux » (Бурлюк 2006, 447).

Lorsque plusieurs ouvrages sont référencés, ils sont séparés par un point-virgule. Par ex. : (Lascault 1973 ; Kappler 1980 ; Clair 2008).

Les références à des documents d’archives se mettent en note de bas de page (et non dans la bibliographie), dans la forme et la langue définies par les lieux où ils sont conservés.

Государственный Архив Российской Федерации (ГАРФ), ф. Р-1058, оп. 1, д. 105, л. 200 ; ф. Р-1064, оп. 7, д. 26, л. 104-104(об.).

Renvois dans le texte et références bibliographiques 

Chaque article se termine par une bibliographie intitulée « Références bibliographiques » (taille 10), qui ne comprend que les travaux mentionnés dans le corps du texte et qui est classée par ordre alphabétique, puis chronologique.

Les références sont données dans la langue de l’article ou de l’ouvrage cité (y compris les mots de liaison, tels « et », « and » ou « и »). Autrement dit, les travaux en russe apparaissent en cyrillique, les travaux en anglais portent des majuscules, etc.

Ponctuation : espace insécable avant ?  !  :  ;  »     

Dans la bibliographie finale, les références en lettres latines et en cyrillique sont séparées en deux blocs.

LIVRE

Dans la bibliographie :  

Pollan, Michael. 2006. The Omnivore’s Dilemma: A Natural History of How Eating Has Evolved. New York : Penguin.

Ward, Geoffrey C., and Ken Burns. 2007. The War: An Intimate History, 1941–1945. New York : Knopf.

Dans le texte :

(Pollan 2006, 99–100)

(Ward and Burns 2007, 52)

À partir de trois auteurs, l’abréviation « et al. » est utilisée dans le corps du texte :

(Barnes et al. 2010, 847)

Si plusieurs ouvrages d’un même auteur parus la même année sont référencés, on les distinguera par l’ajout d’une lettre minuscule après l’année.

Dans la bibliographie : 

Pollan, Michael. 2006a. The Omnivore’s Dilemma : A Natural History of How Eating Has Evolved. New York : Penguin.

Pollan, Michael. 2006b. Manifeste pour réhabiliter les vrais aliments. Paris : Thierry Souccar Éditions.

Dans le texte :

(Pollan 2006a, 123)

CHAPITRE DE LIVRE

Dans la bibliographie : 

Kelly, John D. 2010. « Seeing Red: Mao Fetishism, Pax Americana, and the Moral Economy of War ». In Anthropology and Global Counterinsurgency, éd. John D. Kelly, Beatrice Jauregui, Sean T. Mitchell, and Jeremy Walton, 67–83. Chicago: University of Chicago Press.

Dans le texte : 

(Kelly 2010, 77)

LIVRE ELECTRONIQUE

Si un livre existe en divers formats, citez la version que vous avez consultée. Pour des ouvrages en ligne, mentionnez l’URL. S’il n’y a pas de numéro de page, vous pouvez inclure un titre de section ou de chapitre, ou un autre nombre.

Dans la bibliographie : 

Austen, Jane. 2007. Pride and Prejudice: A Novel in Five Books. New York : Penguin Classics. Kindle.

Kurland, Philip B., and Ralph Lerner, eds. 1987. The Founders’ Constitution. Chicago: University of Chicago Press. http://press-pubs.uchicago.edu/founders/.

Dans le texte :

(Austen 2007, 101)

(Kurland and Lerner, chap. 10, doc. 19)

ARTICLE DE JOURNAL

Article dans une revue imprimée

Dans le texte, indiquez les numéros de pages spécifiques consultés, s’il y en a. Dans la bibliographie, donnez les numéros de pages de l’article au complet.

Dans la bibliographie : 

Weinstein, Joshua I. 2009. « The Market in Plato’s Republic ». Classical Philology 104 : 439–458.

Геллер, Леонид. 2006. « Оборотень : из национальных мифов ». Slavic Almanach 12 : 134–146.

Dans le texte :

(Weinstein 2009, 440)

(Геллер 2006, 139)

Article dans une revue en ligne

S’il existe, inclure le DOI. Sinon, donner l’URL.

Dans la bibliographie : 

Kossinets, Gueorgi, and Duncan J. Watts. 2009. « Origins of Homophily in an Evolving Social Network ». American Journal of Sociology 115: 405–450. https://doi.org/10.1086/599247.

Dans le texte :

(Kossinets and Watts 2009, 411)

Article dans un journal ou un magazine

Les journaux et magazines peuvent être mentionnés directement dans le texte (« Comme Sheryl Stolberg et Robert Pear l’ont noté dans un article du New York Times du 27 février 2010… ») ; ils peuvent être omis de la bibliographie. Les exemples suivants montrent des versions de renvois plus formels. Si vous consultez un article en ligne, indiquez l’URL. Si aucun auteur n’est mentionné, commencez la citation par le titre de l’article.

Dans la bibliographie : 

Mendelsohn, Daniel. 2010. « But Enough about Me ». New Yorker, January 25.

Stolberg, Sheryl Gay, and Robert Pear. 2010. « Wary Centrists Posing Challenge in Health Care Vote ». New York Times, February 27.

http://www.nytimes.com/2010/02/28/us/politics/28health.html.

Dans le texte :

(Mendelsohn 2010, 68)

(Stolberg and Pear 2010, 12)

SITE WEB

Le renvoi à un site web peut souvent se limiter à une mention dans le texte (« Le 19 juillet 2008, la société McDonald annonçait sur son site web : ... »). Pour des renvois plus formels, se référer aux exemples ci-dessous.

Dans la bibliographie : 

Google. 2009. « Google Privacy Policy ». http://www.google.com/intl/en/privacypolicy.html.

McDonald’s Corporation. 2008. « McDonald’s Happy Meal Toy Safety Facts ». http://www.mcdonalds.com/corp/about/factsheets.html.

Dans le texte :

(Google 2009)

(McDonald’s 2008)