La mer Baltique, un détour par la métaphore du lac

Auteurs

  • Nicolas Escach Sciences po Rennes (FR)

DOI :

https://doi.org/10.5077/journals/connexe.2020.e337

Mots-clés :

mer Baltique, lac, territorialisation, marqueur territorial, régionalisation

Résumé

La mer Baltique semble constamment tiraillée entre son rôle d’appendice maritime ou continental et son statut de laboratoire de la gouvernance transnationale. Constitue-t-elle une simple baie atlantique, une porte au croisement des routes ou au contraire une mer intérieure, à l’écart, quasiment fermée ? La métaphore du lac s’est répandue au début de la décennie 1990 afin d’incarner un vaste processus de régionalisation, facilitant le recours à un imaginaire concret mais mobilisateur. La référence dotait symboliquement la région baltique de l’unité, de l’homogénéité et de la consistance qui lui faisaient défaut. L’intérêt des acteurs politiques et économiques de l’ensemble des niveaux géographiques se portait alors précisément à envisager des connexions renforcées entre les différentes rives. Comment expliquer que le détour par le lac ait été dès lors nécessaire ? Quelles stratégies la substitution du vocable maritime par l’univers lacustre a-t-elle appuyé ?

Références

Åselius, Gunnar. 2001. « La géographie militaire suédoise et scandinave dans une perspective historique ». Stratégique 81 : 77–103.

Auchet, Marc. 1997. « Variations sur le thème de la (petite) sirène. Quelques réflexions sur la symbolique de l’eau dans les littératures scandinaves ». In Anthropologie de l’eau, 55–66. Nancy : Presses universitaires de Nancy.

Bayou, Céline. 2014. « Baltique. Une mer en péril ». P@ges Europe. La Documentation française.

Bayou, Céline. 2017. « Les États baltes face à la Russie », Politique internationale 155.

Beaujeu-Garnier, Jacqueline. 1971. La Géographie, méthodes et perspectives. Paris : Éditions Masson.

Blanc-Noël, Nathalie. 2002. La Baltique : une nouvelle région en Europe. Paris : L’Harmattan.

Brunet, Roger. 1995. « Modèles de méditerranées ». L’Espace Géographique 24 (3) : 200–202.

Brunet, Roger, et Régine Vanduick. 1995. « Le concept de “Méditerranée” ». L’Espace Géographique 24 (3) : 209–222.

Chillaud, Matthieu. 2007. « La démarche stratégique des États baltes dans l’architecture européenne de sécurité et de défense. Une politique fondée sur une dialectique identitaire et militaire. De la restauration de leur indépendance aux commémorations russes du soixantième anniversaire de la victoire contre l’Allemagne nazie ». Thèse de doctorat, Université Montesquieu-Bordeaux IV.

Chillaud, Matthieu. 2019. « L’espace Baltique entre périls stratégiques et angoisses sécuritaires ». Stratégique 121–122 : 15–59.

Colson, Félix. 1841. De la Pologne et des cabinets du Nord, Tome 2. Paris : Paulin.

Corbin, Alain. 1988. Le territoire du vide. L’Occident et le désir du rivage, 1750–1840. Paris : Aubier.

Dollfus, Olivier. 1995. « Méditerranées, essai d’analyse géographique ». Espace géographique 24 (3), 194–199.

Escach, Nicolas. 2014. « Réseaux de villes et recompositions interterritoriales dans l’espace baltique ». Thèse de doctorat, École Normale Supérieure de Lyon.

Escach, Nicolas, et Arnaud Serry. 2014. « Les “méditerranées” ou l’émergence de régionalisations réticulaires ». In Géographie des mers et des océans, éd. Nicolas Escach (dir.), 226–270. Paris : Dunod.

Escach, Nicolas. 2016. « De la mer en partage au partage de la mer ». Monde diplomatique 07/2016.

Escach, Nicolas. 2020. “Baltic Sea macro-region”. In Critical Dictionary on Cross Border Cooperation in Europe, ed. Birte Wassenberg and Bernard Reitel. Brussels: PIE - Peter Lang.

Escach, Nicolas. (2021, à paraître). « Vulnérabilités et recompositions baltiques : les conséquences d’une géopolitique insidieuse ». Mappemonde.

Forel, François-Alphonse. 1901. Handbuch der Seenkunde : Allgemeine Limnologie. Stuttgart : J. Engelhorn.

Garnier, Edwige. 2004. « Une contribution à l’approche du territoire et de la ressource territoriale : le cas du marqueur territorial, notamment pour les populations déterritorialisées ». Montagnes Méditerranéennes 20 : 25–33.

Gentelle, Pierre. 1995. « À propos de méditerranée : de la géo à la néographie ». Espace géographique 24 (3) : 203–208.

Goodall, Brian. 1987. Dictionary of Human Geography. New York: Penguin Books.

Helmryd, Cécile. 1993. « La Baltique : regards nordiques sur une région en devenir ». Mémoire de fin d’études, Université de Paris 1.

Joenniemi, Pertti. 2009. “The EU Strategy for the Baltic Sea Region, a catalyst for what?”. DIIS Brief. Danish institute for international studies.

Kern, Kristine, and Tina Löffelsend. 2004.“Governance beyond the nation-state: Transnationalization and Europeanization of the Baltic Sea Region”. Discussion Papers. Research Unit: Civil Society and Transnational Networks, WZB Berlin Social Science Center.

Kundera, Milan. 1983. « Un Occident kidnappé ou la tragédie de l’Europe centrale ». Le débat 27 : 3–23.

Lépy, Élise. 2009. « Les glaces de mer en mer Baltique. Étude géographique et implications environnementales et sociétales à partir de l’étude compare de la Baie de Botnie (Oulu, Finlande) et du Golfe de Riga ». Thèse de doctorat, Université de Caen.

Marin, Anaïs. 2009. « Argument Baltique : faux prétexte et modèle juste ». Outre-Terre 23 : 347–362.

Masson, Philippe. 1999. Histoire de l’armée allemande 1939–1945. Paris : Perrin.

Mertelsmann, Olaf, and Kaarel Piirimäe. 2012. The Baltic Sea Region and the Cold War. Francfort-sur-le-Main: Peter Lang International Academic Publishers.

Meyer, Philippe. 2013. Baltiques. Histoire d’une mer d’ambre. Paris : Perrin.

Mongrenier, Jean-Sylvestre. 2013. « La Baltique n’est pas une méditerranée du Nord ». Communication en ligne sur le site de l’Association des Auditeurs de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale. Région Nord-Pas de Calais-Belgique-Luxembourg.

O’Connor, Kevin C. 2015. The History of the Baltic States, 2nd Edition. The Greenwood Histories of the Modern Nations. Santa Barbara, Denver: Greenwood.

Ortolland, Didier, et Jean-Pierre Pirat. 2008. Atlas géopolitique des espaces maritimes, Frontières, énergie, pêche et environnement. Paris : Éditions Technip.

Perko, Susanna. 1996. Nordic-Baltic Region in Transition. Tampere: Tampere Peace Research Institute.

Rolland-May, Christiane. 1984. « Notes sur les espaces géographiques flous ». B.A.G.F. 502 : 159–164.

Rolland-May, Christiane. 1987. « La théorie des ensembles flous et son intérêt en géographie ». L’Espace Géographique 16 (1) : 42–50.

Serry, Arnaud. 2005. « Les ports de la Baltique orientale : persistance des territoires et mutations ». Le courrier des pays de l’Est 1048 : 40–50.

Simoulin, Vincent. 1999. La coopération nordique, l’organisation régionale de l’Europe du Nord depuis la tentative autonome jusqu’à l’adaptation à l’Europe. Paris : L’Harmattan.

Sturluson, Snorri. 2000. Heimskringla, Histoire des rois de Norvège, première partie traduite par François-Xavier Dillmann. Paris : Gallimard.

Tétart, Frank. 2007. Géopolitique de Kaliningrad : une « île » russe au sein de l’Union européenne élargie. Paris : Presses Universitaires de Paris-Sorbonne.

Thibault, S. 2013. « Bifurcation ». In Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés. Paris : Belin.

Timms, Brian. 1992. Lake Geomorphology. Adelaide: Gleneagles.

Touchard, Laurent. 2000. « Qu’est-ce qu’un lac ? ». Bulletin de l’Association de Géographes Français 77 (4) : 313–322.

Touchart, Laurent, Pascal Bartout, et Rachid Nedjai. 2014. « La géographie limnologique en France : conjugaison de l’espace et du temps pour la compréhension des relations homme-milieu ». Bulletin de la Société géographique de Liège 62 : 93–103.

Téléchargements

Publiée

12-02-2021

Comment citer

Escach, Nicolas. 2021. « La Mer Baltique, Un détour Par La métaphore Du Lac ». Connexe : Les Espaces Postcommunistes En question(s) 6 (février):103-16. https://doi.org/10.5077/journals/connexe.2020.e337.